L’autonomisation des femmes en Inde

L’autonomisation des femmes en Inde
4.9 (98%) 32 votes
 

L’autonomisation des femmes en Inde est une tâche difficile car nous devons reconnaître que la discrimination fondée sur le sexe est une malveillance sociale profondément enracinée qui existe en Inde sous de nombreuses formes depuis des milliers d’années. Cette méchanceté ne disparaîtra pas dans quelques années, ou des efforts timides pour la résoudre. Il ne suffit pas de formuler des lois et des politiques, car on peut voir que la plupart du temps, ces lois et politiques restent sur papier. En revanche, la situation réelle reste la même et, dans de nombreux cas, elle se détériore davantage. Résoudre la méchanceté de la discrimination sexuelle et autonomiser les femmes en Inde est une lutte à long terme contre les puissantes forces structurelles de la société, qui sont préjudiciables à la croissance et au développement des femmes.

Autonomisation des femmes en Inde: une action sur le terrain est nécessaire

Nous devons accepter le fait que les choses ne changeront pas du jour au lendemain, mais pour cette raison, nous ne pouvons cesser d’agir. À ce stade, l’étape la plus importante consiste à lancer des opérations au sol, peu importe à quoi cela ressemble. Les opérations au sol devraient se concentrer sur le changement des attitudes et des pratiques sociales qui prévalent dans la société avec une forte préférence pour les femmes. Cela peut être initié en travaillant avec les femmes au niveau local et en se concentrant sur l’accroissement de l’accès des femmes aux ressources et le contrôle de celles-ci et en augmentant leur contrôle sur la prise de décision. De nouveaux efforts pour améliorer la mobilité des femmes et l’interaction sociale dans la société auront un impact positif sur le développement général et l’autonomisation des femmes indiennes.

Autonomisation des femmes en Inde: inspection sur le terrain

Aujourd’hui, beaucoup de choses se passent en Inde au nom de l’autonomisation des femmes, et beaucoup de ressources sont dépensées dans ce sens. En gardant cela à l’esprit, une vérification de la réalité de ce qui se passe sur papier et de ce qui se passe réellement est cruciale. Il convient de se rappeler que nous sommes l’un des pires pays en termes de classement mondial en matière d’égalité des sexes. En Inde, qu’il s’agisse de participation sociale, de participation économique et économique, de participation politique, d’accès à l’éducation ou d’accès à la nutrition et aux soins de santé reproductive, les femmes sont victimes de discrimination et marginalisées dans tous les secteurs de la société. Il y a encore quelques personnes dans la société qui considèrent encore les femmes comme des objets sexuels. Il existe un écart important entre les sexes, les crimes contre les femmes augmentent et la violence contre les femmes a toujours été élevée et, dans la plupart des cas, n’a pas été signalée. Les problèmes et les décès liés à la dot augmentent et se reflètent profondément dans la population urbaine. Le harcèlement des femmes sur le lieu de travail est un autre phénomène, qui augmente rapidement à mesure que de plus en plus de femmes rejoignent le marché du travail. Les mariages précoces se produisent encore en grand nombre et le nombre de filles scolarisées est très faible. De plus, la plupart des filles qui entrent à l’école abandonnent l’école à l’adolescence, se marient et mènent une vie lourde. Les meurtres de femmes et l’infanticide sont l’une des plus grandes crises sociales aux États-Unis. Bien que le gouvernement et d’autres agences mettent en œuvre de nombreux plans et initiatives politiques, toutes ces choses se produisent encore. Il a été déclaré en 2001 comme une politique nationale d’autonomisation des femmes. Alors maintenant, il est temps de poser une question, allons-nous dans la bonne direction, où en sommes-nous en termes d’actions écrites et de réalité réelle sur le terrain?

Autonomisation des femmes en Inde: discrimination à l’égard des femmes dans tous les domaines

L’un des principaux aspects de l’autonomisation des femmes en Inde est de changer les attitudes de la société à l’égard des femmes. Le problème en Inde est que la société n’a jamais fonctionné sous le principe de l’égalité des sexes depuis longtemps. Les atrocités et la discrimination contre les femmes sont un mode de vie quotidien dans la société indienne. En Inde, il y a encore une attitude générale: en Inde, les femmes ne sont considérées que dignes des activités familiales et de la gestion des enfants. Le système du voile, le mariage des enfants et la dot sont des témoignages de cette vérité. Les femmes n’ont jamais fait partie de la société dominante en Inde et sont toujours considérées comme une grande responsabilité. Si nous ne regardons que le ratio hommes-femmes, cela montrera le sort des femmes indiennes. C’est le plus bas, environ 933. Selon le recensement de 2001, le taux d’alphabétisation des femmes n’était que de 54,16%. Au parlement et au parlement indiens, la proportion de femmes représentantes n’a jamais dépassé 10%. La plupart des travailleuses en Inde ne font pas partie du secteur organisé. En revanche, les proportions de personnel administratif, de cadres, de professionnels et de travailleurs qualifiés sont les plus faibles, à 2,3% et 20% respectivement. Maintenant, ces chiffres révèlent vraiment le concept réel de société, qui a restreint les femmes, marginalisé les femmes et ouvertement discriminées à l’égard des femmes. Avec ces chiffres choquants et frustrants, pouvons-nous autonomiser les femmes en Inde?

L’autonomisation des femmes en Inde: des femmes qui ne peuvent pas contrôler leur situation

Comme je l’ai mentionné plus tôt, le gouvernement a déclaré 2001 Année de l’autonomisation des femmes, mais même après cela, il ne s’est pas passé grand-chose. Même aujourd’hui, les femmes ne peuvent pas contrôler complètement leur situation ou leur comportement. De la société de bien-être au début de sa création, l’Inde a commencé à accepter le modèle de développement, et maintenant la dernière mode est le modèle d’autonomisation. Cependant, bien que toutes ces initiatives aient pu être ou avoir été réelles, aucun changement substantiel n’a eu lieu sur le terrain. La plupart des femmes en Inde sont pauvres, sans instruction et sous-formées. Ils sont souvent pris dans la lutte quotidienne pour gérer une famille malade, incapables de se libérer de conditions sociales et économiques oppressives et régressives. Le meurtre d’enfants de sexe féminin est l’un des plus grands crimes contre l’humanité en Inde. Le patriarcat encourage les garçons et traite les femmes comme des biens ou des dettes dès le jour de leur naissance. Nous devons accepter le fait qu’en Inde, l’idéologie et la pratique réelle des politiques d’autonomisation sont très différentes. Tout se passe à un niveau très superficiel, et il est maintenant temps de trouver une voie réalisable pour un changement pratique sur le terrain.

Autonomisation des femmes en Inde: problèmes à résoudre

Afin de simplifier le plan d’autonomisation des femmes existant en Inde et d’effectuer des travaux pratiques sur le terrain, de nombreux problèmes doivent être résolus. Les femmes représentent 52% de la population du pays, mais leurs conditions de vie sont très difficiles et torturées. Afin de prendre des mesures mesurables au niveau local, l’éducation des femmes doit être la priorité absolue et les programmes d’alphabétisation des femmes doivent être mis en œuvre dans tout le pays. Pour améliorer encore les conditions socio-économiques, les femmes doivent être formées pour leur permettre de prendre des décisions éclairées. Les vrais changements ne peuvent être observés que lorsque les attitudes et les normes sociales changent. Ici, un plan inclusif qui oblige les hommes à participer prend du temps. Cela aidera à faire des ajustements et à partager des performances ou des tâches spécifiques fondées sur le sexe, ce qui pèse sur les femmes. Si nous n’améliorons pas le niveau de vie de base des femmes indiennes, nous ne pourrons peut-être pas influencer leur pouvoir de quelque autre manière que ce soit. Afin d’améliorer la situation générale des femmes en Inde, diverses questions doivent être abordées: permettre aux femmes rurales d’obtenir du combustible à coke abordable, fournir de l’eau potable, des installations sanitaires, améliorer la capacité de décision des femmes et fournir un salaire égal aux hommes. . L’exploitation, l’amélioration de la participation politique des femmes, l’élimination de la pauvreté des femmes, l’amélioration de la sécurité des femmes travaillant dans l’agriculture en tant que salariées quotidiennes, la fourniture de soins de santé et une nutrition abordables et la gestion des risques de grossesses non désirées, d’infections à VIH et de maladies sexuellement transmissibles.

Autonomisation des femmes en Inde: éliminer les inégalités et les préjugés sexistes

Il faut comprendre que si nous ne modifions pas les attitudes sociales de base qui mènent à l’inégalité entre les sexes et aux préjugés sexistes, nous ne pourrons pas faire grand-chose en termes d’autonomisation des femmes en Inde. Il existe de nombreuses lois et de nombreux amendements ont été apportés pour éliminer la discrimination à l’égard des femmes et autonomiser les femmes dans tous les aspects de la vie. L’égalité des sexes a été inscrite dans la Constitution de l’Inde, qui habilite l’État à mettre fin à la discrimination à l’égard des femmes fondée sur le sexe. Les sièges sont réservés dans les institutions locales et les municipalités, et une autre loi est envisagée pour réserver des sièges au Parlement. Mais malheureusement, parce que le problème fondamental réside dans le degré élevé de préjugés contre les femmes dans la société, toutes ces lois et amendements sont devenus totalement irrationnels. Quelle est la solution maintenant? La seule solution est d’unir les femmes en tant que force unifiée et de lancer des actions d’auto-autorisation sur le terrain. Laissez-le arriver même si c’est lent au début, mais cela doit arriver malgré le petit départ. Par conséquent, la connexion est très claire. Une fois que nous nous efforcerons de parvenir à l’auto-autorisation grâce à un petit nombre d’actions illimitées, nous réaliserons la base de la réalité, puis nous pourrons envisager d’autres mesures pour changer les perceptions sociales, exacerbant ainsi l’inégalité et les préjugés entre les sexes.

Autonomisation des femmes en Inde: éliminer la violence à l’égard des femmes

Lorsque nous parlons de l’autonomisation des femmes en Inde, l’aspect le plus important est l’attitude de la société à l’égard des femmes. Les femmes sont toujours considérées comme des fardeaux et des responsabilités. Ils sont également considérés comme des attributs. Ces attitudes génèrent le crime de violence contre les femmes. À moins que la violence contre les femmes ne soit éliminée dans la société, il est impossible d’autonomiser les femmes en Inde. Le Comité national des femmes a été créé en 1992 et a ratifié la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes en 1993. Outre la formulation de lois et de politiques, la violence à l’égard des femmes, des femmes dans la société et des femmes membres de la société ne peut être résolue que par des changements d’attitude qui doivent être apportés au sein de la famille. Seuls ce changement d’attitude de chacun et les actions actives de lutte contre la violence peuvent aider à pousser la structure endormie du gouvernement et de la société à de nouvelles mesures et actions concrètes. À moins que la société n’accepte l’égalité des sexes comme principe fondamental de l’existence humaine, tous les efforts ne donneront que partiellement des résultats. La sensibilité au genre et la formation au genre sont les principaux besoins de l’heure. La lutte pour l’égalité des sexes doit être menée à tous les niveaux et les barrières de caste, de classe, de race et de religion doivent être surmontées.

Autonomisation des femmes en Inde: coopération entre les femmes

Une fois de plus, il est impossible d’autonomiser les femmes à moins qu’elles ne s’unissent et décident de s’autonomiser. L’auto-autorisation doit être complète. Une fois que cela se produit, nous pouvons envisager de stimuler le système pour fournir aux femmes de meilleures installations de soins de santé, de nutrition et d’éducation à plus grande échelle. L’auto-autonomisation peut commencer par résoudre les problèmes quotidiens auxquels sont confrontées les femmes individuellement et résoudre ces problèmes avec l’idée d’améliorer les conditions de vie générales des femmes de tous les horizons et de tous les horizons. Un mouvement doit être mis en place pour éveiller l’ego personnel de chaque femme et effectuer des mouvements créatifs et originaux. À cet égard, les femmes entreprenantes et ingénieuses de la société doivent se manifester et aider leurs sœurs défavorisées de toutes les manières possibles. Cela nous aidera à semer les graines d’une véritable autonomisation des femmes en Inde.



Source by Sanjay Kali